fond transparent

  • Accueil
  • La commune
  • Enfance et jeunesse
  • Sports, loisirs et culture
  • Tourisme
  • A votre service

ccas
« Mais qu'est ce que c'est ? »

Le CCAS est un établissement public rattaché à la Mairie mais qui garde son autonomie de gestion et bénéficie d'un budget à part de celui de la commune.

 

 

« Et il y a qui dans le CCAS de FRONTENAS ? »

Sous la Présidence du Maire, 4 habitants de la commune et 4 élus du Conseil Municipal siègent : 

  • Thomas DUPERRIER - Maire
  • Habitants de Frontenas : Marie Claude GRANGE, Christiane LARGE, Jacques CARLIN, Bernard DURAND
  • Membres du Conseil Municipal : Patricia BERNARD - Adjointe, Claudine BOULAND - Conseillère, Christine GOUJAT - Adjointe, Nicolas BLANOT - Conseiller


« Qu'est ce qu'ils font au CCAS ? »

Ils œuvrent pour mener des actions en faveur de tous les administrés.
La compétence du CCAS s'exerce sur le territoire de la commune en intervenant dans les domaines des aides, actions et activités à caractère social.
Le CCAS a une mission d'accompagnement des personnes âgées, d'aide aux personnes handicapées, aux enfants, aux familles en difficulté et lutte contre les exclusions.


« Mais ça veut dire quoi aides, actions et activités ? »

 Les aides s'adressent plus particulièrement aux personnes en difficultés financières, isolées ou malades.

Quelques exemples :

  • Les aides en espèces : la personne n'a pas les moyens nécessaires pour payer une facture d'électricité, d'eau, de gaz....le CCAS peut décider ponctuellement de payer pour elle cette facture afin qu'elle ne soit pas privée de ces énergies.
  • Les aides en nature : une personne isolée avec peu de ressources ne peut pas acheter ni rentrer son bois pour l'hiver.... Le CCAS peut non seulement faire livrer et payer son bois mais trouver l'aide nécessaire pour son rangement.
  • Les aides à la mobilité : la personne ne dispose pas de moyen de locomotion, ou celui d'emprunter les transports en commun, ou encore d'acheter le carburant nécessaire pour se rendre à son travail... le CCAS peut chercher à organiser un système de covoiturage, prendre en charge le paiement de titres de transports, fournir des « bons d'essence », pour ne pas que la personne perde son emploi.

Ce sont essentiellement des aides d'urgences, ponctuelles, elles sont facultatives et n'engagent en rien la commune.

Les actions sont organisées dans l'année, en faveur des personnes en difficulté mais également des personnes « âgées » du village, mais aussi pour ceux qui n'ont pas de moyens matériels à certaines démarches.

Quelques exemples :

  • L'organisation d'une collecte de produits alimentaires ou d'hygiène, en faveur de l'Epicerie Solidaire du Bois d'Oingt. Elle vient en aide aux habitants défavorisés du canton qui par ce biais peuvent bénéficier de ces produits à moindre coût, le but étant également de redonner confiance à des personnes sans qu'elles se sentent dévalorisées.
  • L'invitation des habitants de 70 ans et plus à une journée détente, ou la distribution de colis ou de bons d'achats en fin d'année. Cela leur permet de se retrouver tous ensembles alors que certains d'entre eux isolés participent peu à la vie du village.
  • Lors de fortes chaleurs ou d'hiver très rigoureux les personnes les plus âgées ou à mobilité réduite, seules, sont répertoriées en Mairie et font l'objet d'attentions plus particulières.
  • L'organisation de journées des encombrants en prémices des journées de l'environnement, peuvent permettre aux foyers en difficulté ou n'ayant pas de véhicule adapté, la mise à la décharge de vieux appareils ou mobilier avec l'aide des moyens humains et matériels de la commune.

Contrairement aux aides ces actions se renouvellent souvent d'année en année mais elles restent facultatives.

• Les activités à caractère social ciblent tous les publics, et permettent à plus grand nombre de bénéficier d'actions que seuls ils hésiteraient à organiser.

Des exemples à réfléchir et mettre en place :

  • La visite des archives départementales qui ont dernièrement déménagé dans des locaux mieux adaptés et ou on peut retrouver et consulter de très vieux documents du village.
  • Une visite ou une ballade « surprise » dans un lieu public départemental permettant à des foyers de bénéficier d'une journée détente en famille.

Ces activités sont soit ponctuelles soit pérennes, et demande par contre beaucoup d'investissement de chacun.

 

« Et comment c'est financé ? »

Chaque année la commune verse une somme au budget du CCAS sous forme de subvention. Cette subvention est divisée en 2 postes : les aides d'urgence et les actions et activités sociales.
En fin d'année, l'argent non dépensé reste au CCAS et permet de bénéficier d'un budget plus conséquent l'année suivante.

Le CCAS peut également recevoir des dons extérieurs, de bienfaiteurs ou lors de manifestations comme cela a été le cas en 2014 avec les fonds récoltés pour la soirée « Rosé Nuits d'Eté » grâce à la tenue d'une buvette sans alcool.

« Comment faire pour en bénéficier ? »

Dans tous les cas la demande parvient à la Mairie.
Concernant les aides d'urgence les demandes émanent souvent des assistantes sociales du secteur, mais une demande directe peut être déposée auprès de Monsieur le Maire qui étudiera le dossier et proposera aux membres du versement de l'aide ponctuelle. Il est souvent difficile de faire cette démarche mais les membres du CCAS ont une obligation de confidentialité. Ils peuvent également orienter les personnes vers des services spécialisés dans l'accompagnement des personnes en difficulté.

Pour les actions et activités à caractère social, la Mairie et le CCAS communiquent en temps et en heure aux personnes bénéficiaires de ces actions.

En 2015 les journées des encombrants auront lieu les 22 et 23 avril, et la collecte pour le P'tit Coup de Pousses du 13 au 21 juin
Les modalités seront communiquées par voie d'affichage.

basdepage.png